Rechercher

Guérir avec Ho'oponopono !

Qu'est-ce que Ho'oponopono ?


Outre un mot difficilement prononçable (et encore, vous n'avez pas essayé de l'écrire!),

Ho’oponopono est avant tout un rituel de pardon et de réconciliation ancestral qui se pratique toujours à Hawaï.

Ho’oponopono est issu d’une très ancienne tradition Hawaïenne qui s’est transmise oralement de génération en génération. Cet « art » de vivre, cette philosophie, se pratiquait pour aider à rétablir la paix en soi mais également pour rétablir la paix au sein d’une communauté ou d’une famille quand survenaient des problèmes relationnels ou des enjeux importants. Il permettait d’apporter l’apaisement et la réconciliation en rétablissant l’équilibre par la médiation et le pardon mutuel.


Sa pratique simplissime consiste en la récitation intérieure de 4 phrases:



. Désolé, signifie que l’on reconnaît le conflit.

. Pardon, donne la possibilité de se pardonner à soi même et à l’univers d’avoir créé cette situation.

. Merci, à votre âme, à Dieu, à l’Univers d’avoir réveillé cette mémoire qui était en vous afin de la nettoyer.

. Je t’aime, c’est le nettoyage de la mémoire limitante en envoyant une énergie d’Amour à vous et à l’univers. On pourrait dire aussi « je m’aime ».


Pourquoi ai-je décidé de vous en parler ?


Parce que c'est une méthode de guérison extrêmement simple et accessible à tous. Et parce que j'ai pu en faire la merveilleuse expérience.


Tout a commencé après un soin de libération cellulaire où il m'a été demandé de laisser s'exprimer toutes les parts de moi même. J'ai donc commencé par les lister, puis j'ai choisi une musique pour chacune afin de les laisser s'exprimer par le mouvement. A la fin de la première "danse", Ho'oponopono s'est comme imposé à moi. J'ai commencé à réciter ces phrases adressées à la partie de moi que je venais de laisser s'exprimer. J'ai fait cela pour chacune d'entre elles. Le processus était alors amorcé et j'allais en avoir la confirmation dès le lendemain.


J'assistais pour la troisième fois à un "cours" de danse libre et intuitive. (Je vous en parlerai certainement dans un prochain article). L'intervenante nous a proposé de poser une intention avant de commencer à danser. Cette intention est venu à moi instantanément, comme en réponse de mon expérience de la veille. Je danserai pour laisser s'exprimer l'amour que j'ai pour mon corps, pour toutes les parts de mon être. Et autant vous dire, qu'au moment de poser l'intention j'étais très loin de ressentir de l'amour pour mon corps!

Lors de la première danse, elle nous propose de réveiller tout notre corps par de léger massages. Une fois de plus, à peine avais-je posé mes mains sur mon corps, que j'ai eu l'envie de réciter Ho'oponopono.

Je me suis excusé auprès de chaque partie de mon corps pour les pensées destructrices que j'avais eu à son encontre, je me suis pardonné pour cela, j'ai remercié ce corps de m'avoir permis de vivre sur cette jusqu'à présent et je l'ai aimé.

La magie de Ho'oponopono fut immédiate. La vision de mon corps que je critiquais tant avait changé et je reçu alors une révélation. Ses formes, ses kilos en trop avaient été là pour me protéger. Me protéger du monde extérieur, des autres. Ho'oponopono à pris alors une tout autre forme. Les "je t'aime" étaient bien plus sincères, et les remerciement étaient directement adressés à ces kilos en trop. Merci d'avoir fait votre boulot, merci de m'avoir protégé.


La séance de danse qui s'en suivit fut un pur moment de grâce.

Habituellement, je danse dans un coin de la salle, là où je ne dérange personne et où l'on me voit le moins possible. Cette fois, j'ai dansé pendant 1h30 au centre de la salle, au milieu de tous, à la vue de tous. Je n'avais plus peur de déranger, je me sentais légitime à prendre ma place, j'avais le droit d'être présente, d'être vue. Un vrai pas de plus vers la guérison de ma blessure de rejet.


Bien évidemment, encore aujourd'hui, quand je regarde mon corps, j'aimerais qu'il soit différent, plus mince, plus musclé, moins marqué. Mais je le regarde avec beaucoup d'amour et de gratitude. J'ai envie d'en prendre soin, de le chouchouter. Pas uniquement pour l'embellir, mais pour le remercier et lui donner l'amour dont il a tant manqué.


20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout