Rechercher

Suis-je légitime? (ou le syndrome de l'imposteur)



Suis-je légitime dans ce que je fais ?

Si vous vous posez régulièrement cette question, bien venu au club!


La légitimité est l'affaire de ma vie. Pour chaque chose que j'entreprends, je doute de moi même. "Ai-je le droit de le faire? Suis-je assez compétente ? Est-ce que je fais les choses comme je le devrais ? Suis-je à ma place ? Ai-je assez d'expérience ? Qui suis-je moi au final, pour donner des conseils aux autres ? Et si je leur faisais plus de mal que de bien ? Il vaudrait peut être mieux que je les dirige vers quelqu'un de plus compétent..."


Oui, toutes ces questions, je me les pose en boucle dans ma tête.

Je souffre de ce que l'on appelle, le syndrôme de l'imposteur.


Syndrôme de l'imposteur, Késako ?


Je reprends ici les mots de Nicolas Sarrasin: " Les personnes qui souffrent du syndrome de l'imposteur expriment un doute prononcé qui les empêche de reconnaître leurs compétences et leurs réalisations personnelles.

Ces personnes ont l’impression de ne pas mériter leur place, particulièrement au travail et dans ce qu’elles font."


D'où vient ce syndrôme ?


Il peut y avoir une multitude de causes possibles à cette souffrance. Des schémas répétitifs de vies antérieurs, des blessures émotionnelles in utéro ou lors de notre petite enfance, un énorme manque de confiance en soi (ce qui est bien souvent la cause première), la peur, etc...

Pour parler de ma petite personne, il s'agit probablement d'un évènement traumatique in utéro: la mort de mon jumeau. Cela arrive bien plus fréquemment qu'on ne le croit, et il est souvent difficile de le savoir car la mère n'en est elle même pas consciente, le foetus s'avacuant dans les premiers jours de grossesse, bien avant la première échographie. Mais notre âme le porte en elle, et un jour cela se révèle à nous, comme une evidence.


Quelle est le rapport avec la légitimité me direz vous ? Il tient au fait que celui qui survit ne s'autorise pas à profiter de la vie, et est enclin à l'auto-sabotage. Le jumeau survivant peut avoir littéralement le sentiment d'avoir tué l'autre. Comment accepter sa propre réussite quand on se sent coupable d'avoir ôter la vie...


Cela peut paraitre compliqué à vivre, et ça l'est, mais je pense malgré tout que c'est une force.

Notamment dans les métiers de relation d'aide, comme le mien. Cette remise en question perpértuelle permet de garder une qualité essentielle lorsque l'on vient en aide aux autres: l'humilité.


Cette obsession de légimité, permet de se remettre chaque jour en question afin de se corriger,évoluer, se perfectionner.


Comment guérir et se sentir un peu plus légitime ?


Je vous livre ici quelques clés qui m'aident personnellent, il y en a certainement plein d'autres.


- En travaillant sur soi, seul ou accompagné, afin de trouver la cause première de ce sentiment d'illégitimité.

- En écoutant son intuition. Notre intuition est bonne, si l'on ressent l'envie profonde de faire quelque chose, faisons-le, c'est notre âme qui nous le demande.

- En apaisant nos émotions à l'aide des fleurs de Bach. Je vous conseille d'être accompagné par un spécialiste, afin qu'il vous aide à mettre le doigt sur les émotions sous jacentes et vous préscrive les fleurs adéquates.

- Faire les choses avec le coeur. C'est la clé. Et oui, lorsque nous faisons les choses avec coeur, nous sommes dans l'amour pur. Comment pourrait-on à ce moment là ne pas faire les choses bien ?


52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout